Tout sur l'immobilier à Brunoy et alentours
Louer un bien

Les recours pour gérer un locataire bruyant

Vous avez mis votre bien en location. Vous pensiez choisir le locataire idéal, mais vous avez récemment reçu un courrier de votre syndic qui vous informe d’une situation de troubles du voisinage à Brunoy, dont l’occupant est le responsable. En tant que propriétaire bailleur, vous avez un rôle à jouer ! En effet, il est de votre responsabilité que l’occupant de votre logement ne trouble pas la tranquillité des autres habitants. La situation ne doit pas durer, vous devez agir ! Voici vos recours pour gérer un locataire bruyant à Brunoy. 

Locataire bruyant à Brunoy : ne laissez pas traîner la situation !

Sachez que, dès lors qu’un voisin ou le syndic de copropriété, vous informe des troubles de voisinage à Brunoy, causés par votre locataire, vous êtes tenu pour responsable de la situation. Si vous la laissez traîner, vous pourriez être contraint de verser des dommages et intérêts.  

Pour ne pas en arriver là, agissez rapidement, pour faire cesser les actions du locataire bruyant à Brunoy. Dès le moment où vous aurez mis en place des dispositions pour engager le dialogue, vous pourrez apporter la preuve de vos démarches. Ainsi, vous ne pourrez pas être sanctionné. 

Les différents recours possibles

Si le locataire bruyant à Brunoy est présent pour une courte durée (dans le cas notamment d’une location saisonnière), vous pouvez rassurer le voisinage ou votre syndic sur le fait que les nuisances cesseront dès la fin dudit contrat. Cela ne vous empêche pas d’échanger avec les personnes présentes dans le logement, pour leur demander de calmer le jeu. Vous pouvez, par ailleurs, contacter l’éventuelle plateforme de location de courte durée par laquelle vous êtes passé, pour connaître vos options. 

Dans le cas d’une location de longue durée (contrat de location étudiante ou bail classique de trois ans), le problème pourrait durer longtemps, si vous ne le réglez pas. Voici les différents recours qui pourront, très certainement, vous aider à régler la situation. 

Essayez de négocier à l’amiable

Afin de bien connaître la situation, demandez aux plaignants, des détails sur les nuisances. S’agit-il de soirées ponctuelles bruyantes ou de troubles de voisinage à Brunoy réguliers et intempestifs ? 

Dans un second temps, entrez en contact avec votre locataire pour instaurer un dialogue avec lui. Exposez-lui la situation et rappelez-lui les règles de bienséance entre voisins. Dans le cas de fêtes ponctuelles, invitez-le à prévenir l’ensemble des logements proches, par le biais d’un mot ou d’une petite visite. 

Dans la plupart des cas, une négociation à l’amiable suffira à régler le problème. Plus rarement, le locataire ignorera vos demandes. Vous devrez donc envisager d’autres recours. 

Adressez des courriers officiels

Si votre locataire bruyant à Brunoy ne cesse pas ses agissements, vous n’aurez pas le choix que d’employer des méthodes plus officielles pour le contraindre à rentrer dans le rang.  

Pour cela, envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception, dans laquelle vous lui rappelez les faits et lui demandez de cesser ses nuisances sonores. 

Dans le cas d’une copropriété,  postez dans le même temps, une lettre au syndic, afin de l’informer du problème. Ayant pour rôle de faire respecter le règlement intérieur dans ses murs, celui-ci pourra éventuellement reprendre le flambeau et s’occuper du problème.

locataire bruyant à Brunoy

Demandez la résiliation du bail en vertu des troubles de voisinage à Brunoy

Dans les situations les plus critiques, et après avoir tenté les recours plus classiques, la solution finale est de demander à votre locataire bruyant à Brunoy, de quitter le logement.

Attention toutefois, la procédure ne se fait pas en un claquement de doigts. 

Vous devez tout d’abord vérifier la présence d’une clause de résiliation du bail. Celle-ci fonctionne en cas du non-respect de l’obligation du locataire, de jouir du logement paisiblement et sans nuisances. Ensuite, intentez un recours en justice. Fournissez le plus de preuves possibles au tribunal (procès verbaux de passage de la police, témoignages des voisins, constatations d’huissier…). Après le jugement en votre faveur, vous pourrez obliger l’occupant de votre bien, à quitter définitivement les lieux. 

Bon à savoir :  si la clause concernant les nuisances n’est pas présente dans le bail, vous devrez faire preuve de patience. Vous aurez tout de même la possibilité de donner congé à votre locataire, à l’échéance du bail locatif. 

Pour éviter les désagréments relatifs à des locataires bruyants, vous pouvez toujours confier la gestion de votre location à une agence et dormir sur vos deux oreilles !

Article écrit par:

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer