Tout sur l'immobilier à Brunoy et alentours
Louer un bien

7 questions pour comprendre la location saisonnière

Bail longue durée, location meublée ou étudiante… Il existe de nombreux types de contrats accessibles quand on envisage de louer un bien immobilier. Mais savez-vous que vous pouvez mettre à disposition votre logement à des voyageurs de passage, pour quelques nuits seulement ou pour plusieurs semaines ? En matière de tourisme, cela se fait beaucoup, alors pourquoi pas vous ? Pour vous éclairer sur le sujet, voici 7 questions pour comprendre la location saisonnière à Brunoy… avant de vous lancer !

1. À quoi correspond un contrat de location saisonnière ? 

Si vous décidez de vous lancer dans la location saisonnière à Brunoy, vous devez en saisir les spécificités. Sachez tout d’abord, que le logement proposé, doit forcément être meublé. En effet, la location saisonnière correspond à un bail de très courte durée. Celui-ci peut être de quelques jours, voire quelques semaines. Il est donc impensable de proposer un logement vide. Ce type de bail est particulièrement utilisé dans les zones touristiques, accueillant de nombreux voyageurs (mer, montagne, grandes villes…). 

2. Comment faire pour se lancer dans la location saisonnière à Brunoy ?

La démarche à suivre pour vous lancer dans ce type de location, dépend de votre situation actuelle. En effet, si vous souhaitez proposer en location saisonnière à Brunoy, votre résidence principale, vous devez en être le propriétaire. Si vous êtes locataire, veillez à bien demander l’accord de votre bailleur. En outre, vous ne devez pas louer ce bien plus de quatre mois dans l’année.  

S’il s’agit d’un bien secondaire, que vous souhaitez louer régulièrement toute l’année, vous devez effectuer une déclaration auprès de la mairie et des services des impôts.

Sachez-le, vous devrez mettre à disposition des locataires, les mêmes diagnostics immobiliers que dans un bail classique, en dehors du DPE. 

3. Comment sont imposés les revenus d’une location touristique ?

Dans le cadre d’une location saisonnière, vous ne percevez pas de revenus fonciers. L’argent que vous touchez est qualifié de bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Si le montant perçu est inférieur à 32 100€ par an, vous serez dépendant du régime micro-BIC et bénéficierez d’un abattement forfaitaire de 50% (servant à couvrir les charges). Si le montant est plus élevé, vous serez assujetti au régime réel, et pourrez déduire vos charges de vos revenus. 

4. Comment assurer le logement ? 

En tant que propriétaire, vous n’avez pas l’obligation d’assurer le bien loué. En effet, comme dans un bail classique, c’est le locataire qui prend en charge l’assurance habitation. S’il est déjà titulaire de ce type de contrat pour sa résidence principale, il bénéficie également de sa protection pour une location saisonnière à Brunoy (garantie villégiature). Dans le cas contraire, il peut souscrire à une assurance ponctuelle. Enfin, vous pouvez proposer de prendre en charge cette partie, moyennant des frais supplémentaires sur la location.

5. Doit-on limiter le nombre de locataires dans le logement ? 

Encore une fois, vous n’avez pas d’obligation à ce sujet. En revanche, si vous ne voulez pas vous retrouver avec un logement dégradé ou que les voisins subissent des nuisances sonores à cause d’occupants trop bruyants, avec de mauvaises surprises, il est plutôt conseillé de le faire. Lors de la gestion de votre location saisonnière à Brunoy, vous n’aurez pas le luxe de rencontrer les locataires en amont. Vous devrez donc faire preuve de confiance lorsque vous accepterez la demande de location. Pour limiter les éventuelles déconvenues, limitez le nombre de locataires dans le logement.

location saisonnière à Brunoy

6. Doit-on rédiger un bail et réaliser un état des lieux ? 

Pour garantir le bon déroulement de votre location, il est indispensable de rédiger un contrat. Cela vous permet notamment de cadrer les choses avec le locataire. Prestations, prix, durée… Tout est formalisé et écrit noir sur blanc. En signant le document, le voyageur accepte les conditions. Une protection vous pour, comme vous lui. 

En ce qui concerne l’état des lieux, il n’est pas obligatoire. En revanche, nous vous recommandons grandement de réaliser un inventaire détaillé lors de la remise des clefs, afin de prévenir d’éventuels dommages ou pertes. 

7. Puis-je confier la gestion de ma location saisonnière à une agence ?

Si vous avez peur de ne pas pouvoir gérer seul, votre location saisonnière à Brunoy , pas de panique. Tout comme pour une location traditionnelle, les agences immobilières sont là pour vous aider. Si ce type de location est souvent rentable, il est aussi très prenant et demande beaucoup d’énergie. Plutôt que de vous laisser déborder et d’effectuer de nombreux déplacements, choisissez d’en confier la gestion à un professionnel. Réception des demandes, remise des clés, vérification de l’état du bien… Laissez une agence locale, s’occuper de tout pour vous. 

 

Vous le voyez, la location saisonnière peut être une option intéressante pour vous. Qu’il s’agisse de louer ponctuellement votre résidence principale ou de rentabiliser une résidence secondaire pendant que vous n’y êtes pas, n’hésitez plus à vous lancer. Et pour ne pas vous retrouver submergé ou bloqué dans votre projet, faites appel à un professionnel de l’immobilier. 

Article écrit par:

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer