Tout sur l'immobilier à Brunoy et alentours
revente d'un bien immobilier à Brunoy
Vendre un bien

Existe-t-il un délai minimal à respecter avant de revendre un bien immobilier ?

Existe-t-il un délai incompressible pour revendre sa propriété ? C’est l’une des questions parmi tant d’autres que se posent certains propriétaires avant de mettre en vente leur maison ou leur appartement. Pour répondre à cette question, plusieurs paramètres doivent être pris en compte, comme les frais d’acquisition, l’éventuel prêt immobilier en cours, ou encore la situation du marché immobilier. Voyons ensemble quel est le délai minimal à respecter pour la revente d’un bien immobilier à Brunoy.

Revente d’un bien immobilier à Brunoy : à partir de quand est-ce une opération rentable ?

Quand on est un particulier, un achat immobilier est en général un projet de vie, donc sur le long terme. Toutefois, les aléas de la vie (divorce, mutation, accident…) font que vous pouvez être amené à céder votre bien immobilier rapidement après l’acquisition.

Pour que votre transaction immobilière soit rentable, il est conseillé de garder votre bien plusieurs années avant de le revendre. On préconise d’attendre au moins 5 ans. Pourquoi ce délai ? On se base sur les paramètres suivants.

Quels éléments prendre en compte avant la revente de votre propriété ?

Les frais d’achat

Lorsque vous faites un achat immobilier, hormis le prix du bien, vous devez également prendre en compte des frais fixes d’acquisition. Ces derniers ont une influence sur la rentabilité de votre acquisition. Il s’agit :

  • Des frais de notaire (dont le taux peut aller jusqu’à 8 % pour un logement ancien).
  • Des honoraires de l’agence immobilière (si vous avez fait appel à un professionnel pour trouver votre propriété. Comptez jusqu’à 10 % du prix).
  • Des frais relatifs au prêt immobilier (taux d’intérêt, assurance emprunteur, frais de dossier…).
  • Du coût des éventuels travaux effectués avant d’emménager.

À ces frais s’ajoutent ceux relatifs aux impôts (taxes foncières payées depuis l’acquisition) ainsi que les diverses charges (copropriété, travaux d’entretien…).

Ces frais viennent compléter le prix d’achat de votre propriété sans augmenter la valeur de cette dernière. Ainsi, pour que la revente d’un bien immobilier à Brunoy soit rentable, on estime qu’il faut attendre en moyenne 5 ans. Cet intervalle de temps peut varier en fonction des dépenses réalisées et de la situation du marché immobilier.

Les frais de revente

La mise en vente d’un logement implique également de mettre la main au portefeuille. En effet, vous devez prendre en compte le coût pour la réalisation des diagnostics techniques, les honoraires de l’agence immobilière chargée de la vente, le paiement de pénalités pour le remboursement anticipé de votre prêt, les frais de déménagement, etc.

Même si vous vous occupez seul de votre transaction immobilière, vous aurez également des frais pour la diffusion et la promotion de votre annonce, sans compter toutes les tâches chronophages non négligeables (constitution du dossier de vente, visites, négociations…).

Le prêt immobilier relatif à votre acquisition

Si vous avez contracté un crédit immobilier pour l’achat de votre maison ou appartement, le coût de celui-ci devra être pris en compte dans votre projet de revente. Si vous avez opté pour un prêt de longue durée, plus vous revendez vite, plus le coût sera élevé, étant donné que les premières années vous remboursez surtout les intérêts et non le capital.

En plus, si vous soldez votre prêt avant son terme, vous devrez vous acquitter de pénalités de retard, dans la limite de 3 % du capital restant dû et du cumul de 6 mois d’intérêts.

L’évolution du marché immobilier

La situation du marché a également un impact sur votre projet de revente de bien immobilier à Brunoy. Plus les prix augmentent, plus vous avez la possibilité de réaliser une plus-value et de réduire le temps pour rentabiliser votre achat. Toutefois, même dans ce cas de figure, n’espérez pas une revente avant 5 ans si vous souhaitez rentabiliser complètement votre acquisition.

Le cas particulier d’un bien immobilier neuf

Un bien neuf est considéré comme tel pendant les cinq premières années. Ainsi, si vous le revendez pendant cet intervalle, vous pourrez le vendre à un bon prix. Par contre, si vous souhaitez amortir les principales dépenses engagées, il est conseillé d’attendre six ans.

Par conséquent, si vous voulez rentabiliser votre acquisition immobilière, il est préférable de ne pas vendre trop vite. Il existe, cependant, des exceptions. Par exemple, lorsque vous réalisez une vente off market pour un bien immobilier de prestige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer