Tout sur l'immobilier à Brunoy et alentours
Vendre un bien

Le prêt relais peut vous aider à financer un achat immobilier, et voici comment !

Vous envisagez l’acquisition d’un nouveau bien immobilier avant d’avoir procédé à la cession de votre bien actuel ? Dans ce cas, le prêt relais pourra vous être d’une grande utilité. Cette solution financière est consentie par la plupart des organismes bancaires, dans l’attente de la revente d’un premier bien immobilier. Mais connaissez-vous bien toutes les caractéristiques d’un tel emprunt ? Dans cet article nous revenons sur le prêt relais à Brunoy pour tout vous expliquer.

Le prêt relais à Brunoy : dans quel cadre l’utiliser ?

Dans les faits, le prêt relais vous permet de faire l’acquisition d’un bien immobilier avant même d’en avoir vendu un autre. Celle solution vous permet de bénéficier d’une certaine marge de manœuvre, tout en évitant les effets indésirables d’une période transitoire, où vous seriez perdu entre deux adresses. Vous pouvez ainsi sauter sur l’opportunité d’acquérir le bien de vos rêves sans attendre ! Attention toutefois, car la souscription d’un prêt relais à Brunoy est une opération limitée dans le temps. Étant donné qu’il s’agit d’un emprunt à court terme, vous aurez entre 1 et 2 ans maximum pour rembourser l’intégralité du prêt, grâce au fruit de votre vente.

Que se passe-t-il pendant la durée du crédit ?

Étant donné que vous êtes censé tout rembourser en une seule fois à l’échéance du prêt, les mensualités ne concernent que les intérêts d’emprunt, ainsi que les frais d’assurance emprunteur. Des aménagements exceptionnels peuvent toutefois avoir lieu en fonction de vos ressources, et le versement des intérêts peut être différé dans son entièreté. On parle alors de « prêt relais en franchise totale ». L’inconvénient de cette pratique, c’est que les intérêts non payés génèrent à leur tour des intérêts cumulés, ce qui fait que le prêt revient plus cher. En ce qui concerne l’assurance, rien ne change et le remboursement se fait de manière mensuelle.

Vous ne pouvez pas emprunter n’importe quelle somme !

Pour vous accorder une somme d’argent, la banque se base sur la valeur du bien à vendre. Elle procède à une estimation de votre logement par le biais d’un expert foncier. Ce faisant, elle vous propose une somme équivalant à une partie de la valeur du bien, entre 50 et 80 %. Cela vous surprend ? Sachez que la banque doit prendre ses précautions, au cas où vous auriez des difficultés à vendre votre logement dans les temps impartis. Vous pourriez alors être contraint de baisser le prix de vente, et la banque veut s’assurer d’être remboursée en totalité !

Quels sont les différentes formes de prêt relais ?

Vous pouvez bénéficier d’un prêt relais à Brunoy sans y adosser un crédit « classique » : c’est ce qu’on appelle le prêt relais « sec ». Le prêt relais adossé vous permet quant à lui de bénéficier d’une rallonge sous la forme d’un emprunt amortissable, au cas où vous n’auriez pas encore terminé de rembourser votre premier prêt, ou si la somme dont vous avez besoin pour acquérir votre nouveau bien immobilier est plus importante que le montant du crédit relais. Enfin, le prêt relais « intégré » vous permet de souscrire un emprunt global, qui mêle crédit relais et crédit amortissable en un seul emprunt. De cette façon, lorsque vous vendez votre bien, la somme récoltée permet de réaliser un remboursement anticipé partiel.

Vous éprouvez des difficultés à vendre ? Voici ce que vous devez faire…

Rappelez-vous qu’un prêt relais à Brunoy est une opération limitée dans le temps, et vous engage à rembourser la totalité à échéance. Mais si vous n’arrivez pas à vendre avant la date fatidique, que se passe-t-il ? Plusieurs possibilités : vous négociez avec votre banque une reconduction du prêt relais. Ou bien vous demander à le transformer en crédit amortissable (une solution rarement acceptée par les banques). Ou encore, vous baissez votre prix de vente pour trouver un acquéreur dans les temps. Sinon, la banque se réservera le droit de saisir votre propriété pour la vendre elle-même… au prix qu’elle souhaite !

Article écrit par:

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1